Les témoignages des Alumni du Programme Transformation

Promotion Transformation #8 - Amandine

Amandine Lafont Fondatrice de Savoirs Précieux et diffuseuse de formations engagées

Peux-tu nous décrire le Programme Transformation ?

Le Programme Transformation est une véritable immersion au coeur des défis du 21ème siècle : tant dans les enjeux autour de la transition écologique et environnementale, que dans ceux relatifs à la transition digitale ou à la citoyenneté et la gouvernance. Les rendez-vous réguliers donnent ce caractère immersif et permettent de réellement apprendre, échanger, expérimenter, discuter, ouvrir sa conscience sur ces sujets-là et font que même une fois arrivé.e.s  chez soi, la réflexion continue. Ce programme est aussi l’occasion de rejoindre un collectif de personnes qui partagent les mêmes intérêts, les mêmes interrogations, les mêmes préoccupations. C’est vraiment pour moi l’une des grandes forces du programme.

Que retiens-tu de ta participation au Programme Transformation ? 

Le programme m’a énormément nourrie et a fait évoluer ma réflexion sur certains sujets. Chaque intervenant.e vient avec une perspective différente, ce qui permet d’avoir un nouvel éclairage à chaque fois qui nous invite à nuancer ces enjeux très complexes. 

 

J'ai également adoré la complémentarité des approches  : le programme mêle des interventions de type conférence et des outils pratiques qu’on peut s’approprier et réutiliser, sans oublier des exercices plus corporels  (dans contemporaine, musicalité corporelle) qui permettent de s’investir pleinement dans les différents apprentissages aux niveaux de l’esprit et du corps. Les outils que nous avons pu développer, notamment ceux d’intelligence collective ou de créativité me servent régulièrement dans ma vie professionnelle, lorsque j’anime des ateliers par exemple. J’ai pu mettre en application les outils expérimentés lors du programme lors d’événements ENGAGE tels que les ENGAGE Calls, ce qui permet de s'entraîner face à un public différent.

J'ai aussi trouvé une réelle communauté, mon groupe au sein duquel on s’est vraiment très bien entendu.e.s. C’était toujours un vrai bonheur de se retrouver tous les mois, et d’ailleurs ça me manque un peu ! Mais on arrive à se voir lors d’événements ENGAGE, on continue de s’appeler avec notre groupe de mentorat, et c’est ce que j’attendais : de rejoindre une communauté engagée.

 

Quelle thématique t’a le plus marquée ?

La thématique sur laquelle j’ai appris le plus de choses c’était la gouvernance, peut-être parce qu’elle était plus éloignée de mes préoccupations de base. Le programme m’a vraiment fait regarder les choses d'un autre oeil, et m’a donné beaucoup plus envie de m’engager en tant que citoyenne et notamment de rejoindre le Pacte pour la Transition de ma ville. 

 

Que t’a apporté le programme d’un point de vue professionnel ?

Outre les nouveaux outils et les nouvelles approches que j’évoquais plus tôt, le programme a résonné avec d’autres projets que j’ai rejoints par la suite. A l'époque où j'ai suivi le programme, j'étais en reconversion pour évoluer dans le secteur de l’ESS, des projets à impact, donc c’était important pour moi de suivre un parcours comme le Programme Transformation qui montre qu’on se forme aux sujets incontournables. Ca aide à crédibiliser l’engagement professionnel dans ses projets. 

Par ailleurs, il y a aussi eu une collaboration qui a été faite entre ENGAGE et l’un de mes clients, Teach on Earth, qui cherchait un partenaire pour créer une formation mobile sur la biodiversité. C’était vraiment chouette de faire ça avec ENGAGE, un écosystème que je connaissais déjà et le projet a été une vraie réussite. Le client a été ravi de la collaboration et c’est selon eux,  l’une des meilleures formations du catalogue Teach on Earth. Ca a été une vraie belle opportunité.

 

Et d’un point de vue personnel ? 

L’opportunité de rencontrer des personnes très engagées, comme Matisse Bonzon par exemple qui cherche à accélérer la mobilisation citoyenne et qui m’a beaucoup marquée, m’a accompagnée dans ma transformation personnelle. Aujourd’hui je me rends compte de l’importance d’agir au niveau collectif. J’étais démobilisée au niveau politique avant le Programme et si on m’avait dit que je rejoindrais le Pacte pour la Transition, que je pousserais les candidats aux municipales de ma ville à s’engager, je n’y aurais pas cru ! Je pense très honnêtement que grâce à ENGAGE j’ai été remobilisée sur mon pouvoir en tant que citoyenne. Quand je vois qu’une des premières décisions qu’a prise ma municipalité a été de déclarer l’état d’urgence climatique, ça me rend extrêmement contente et fière d’être associée à cette victoire. Être aujourd’hui dans un échange d’aide mutuel dans notre ville, ce n’est pas quelque chose que j’aurais envisagé avant mais qui me paraît aujourd’hui crucial.

 

Recommanderais-tu le Programme Transformation ?

Je trouve que la qualité des intervenant.e.s, qu’ils soient plus ou moins connu.e.s, a été exceptionnelle. Le Programme Transformation m’a vraiment nourrie et m’a toujours apporté un éclairage différent, même sur les sujets sur lesquels j’étais déjà assez avancée. Je ne suis pas déçue d’avoir investi dans ce programme car j’ai eu énormément de retours en termes d’apprentissage et de réseau.

Ce que je trouve aussi super c’est la sincérité et la cohérence avec lesquelles est construit le programme, qui se distingue d’autres programmes qui s'apparentent parfois plus à greenwashing. Pour moi c’est indispensable parce que le grand public s’informe de plus en plus et n’acceptera plus la demi-mesure. 

Pour conclure, on n’est pas toujours obligé.e.s d’être parfaitement aligné.e.s avec les différents éclairages apportés, mais c'est justement cela qui est enrichissant. Cela montre aussi que rien n’est simple, qu’il n’y a pas une approche qui puisse convenir à tout le monde. La diversité des intervenant.e.s fait que chacun va trouver de l’inspiration pour mieux s’engager professionnellement et personnellement. 

Promotion Transformation #7 - Jérôme

 

Jérôme Gorgeon

Responsable du Déploiement de Programmes sur le Fixe chez Bouygues Telecom

Peux-tu nous décrire le Programme Transformation ?

Le Programme Transformation c’est l’opportunité de développer une vision complète des nouveaux enjeux de ce siècle. C’est un grand panel d’interventions variées pour prendre du recul sur ce qui se passe aujourd’hui et pour se saisir des outils qu’on peut mobiliser pour agir sur ces enjeux. 

Que retiens-tu de ta participation au Programme Transformation ? 

Plein de choses. Le programme permet une vraie prise de recul. Tout d’abord, apprendre et échanger avec des intervenant.e.s qui sont des personnes influentes dans leur domaine, engagé.e.s dans la transformation ça nous donne un bagage solide pour d’une part prendre conscience des impacts actuels et de l’autre voir les différentes pistes qui peuvent s’ouvrir et les et découvrir des solutions concrètes. J’en garde aussi des outils, notamment ceux liés à l’intelligence collective, qui nous permettent d’avoir un point de vue différent sur la gouvernance et sur les modes d’échange au sein d’un groupe.

Le programme m’a aussi apporté de l’énergie et un réseau qui permettent de développer des projets par la suite. L’intérêt aussi c’était de travailler sur l’écriture de son projet personnel qui était le fil conducteur de la formation. Il s’agissait de faire avancer son ambition et voir comment on pouvait nous-mêmes influencer notre sphère personnelle dans le sens du bien commun. 

 

Plus personnellement encore, j’ai beaucoup développé ma confiance en moi. Je ne viens pas d’un milieu professionnel très sensible à l’environnement ou au développement durable, et quand je suis arrivé au sein du programme j’étais sensibilisé sans être engagé professionnellement dans ces sujets-là. Je me demandais si j’avais vraiment ma place dans ce genre d’environnement. J’en ressors avec la certitude que j’étais bien à ma place et avec l’envie de continuer à approfondir mes apprentissages et de voir comment je peux participer au développement de projets à impact. 

 

Quelle thématique t’a le plus marqué ?

J’ai adoré l’intervention de François Gemenne qui proposait une vision globale des enjeux relatifs aux migrations climatiques et qui nous permettait aussi de mettre en application notre apprentissage. Nous devions déterminer comment des Etats qui font face au risque d’être immergés par la montée des eaux peuvent perdurer. C’était extrêmement intéressant de réfléchir opérationnellement au monde de demain à travers cet enjeu précis. L’intervention liée à l’économie solidaire m’a aussi marqué car ce sont des sujets assez éloignés de mon domaine de base et cela m’a permis de découvrir ce secteur en pleine transformation et dans lequel nous pouvons nous investir. Nous avons  aussi tous adoré l’atelier de Gérald Kauffer où nous avons mis les mains dans la terre pour lier jardinage et réflexion philosophique sur notre rapport au vivant. 

 

Que t’a apporté le programme d’un point de vue professionnel ?

Je travaille chez Bouygues Telecom dans un environnement plutôt technique et assez éloigné de ces sujets. Je suis sorti du programme en me disant que je devais trouver une solution pour faire basculer les choses dans le bon sens. J’ai réussi à lancer au sein de l’entreprise un groupe de réflexion pour transmettre ce que j’avais appris et voir comment on pouvait agir au sein de Bouygues Telecom. J’étais aussi explorateur pour le Défi Biodiversité lancé par ENGAGE, donc il y avait cette volonté d’engager une forme de transformation de l’entreprise au service du vivant. C’était un premier pas qui a bien pris. J’ai réussi à concrétiser ce groupe de réflexion qui est en plein travail d’études, accompagné par Carbone 4. On est en train de travailler sur la feuille de route pour diminuer l’impact carbone du réseau Bouygues Telecom : on cherche à déterminer comment construire nos sites de manière éco-responsable pour réduire la consommation électrique au niveau du réseau et des bâtiments. 

On a la chance d'être soutenus par la stratégie globale du groupe Bouygues car en parallèle, Martin Bouygues a lancé un programme de décarbonation de Bouygues. Chaque filière a pu approfondir les réflexions pour transformer son impact.. 

Par contre, je me rends compte qu’il reste encore des difficultés pour faire adopter des méthodes en intelligence collective comme nous l’a présenté Benjamin Gratton pendant le programme. Donc on a de la marge d’action, mais on a pu franchir une première étape. 

Et d’un point de vue personnel ? 

J’étais déjà membre de l’association du potager communautaire avant ma participation au programme. Il m’a vraiment donné confiance dans mes capacités à faire, m’a donné des outils pour prendre des initiatives, notamment au travers de l’intelligence collective en laquelle je crois profondément. J’ai vraiment pu passer un cap grâce au programme et ça m’a permis d’initier et de participer à plusieurs projets en lien avec le travail de la terre. 

Par exemple, j’avais développé l’envie de transformer le potager de ma commune, de travailler avec l’association et la mairie pour développer l’auto-gouvernance du potager et son fonctionnement en intelligence collective et de globalement m’engager dans de nouvelles perspectives au niveau de ma commune pour la rendre plus résiliente. . 

J’ai également suivi un stage en permaculture et j’ai eu la chance de rencontrer Pascal Depienne qui est un grand nom du milieu de la permaculture. On a voulu développer un semoir respectueux de la biodiversité qui soit facilement utilisable, soit en traction classique soit en traction animale, voire des solutions solaires. Je m’occupe de valoriser le prototype créé par le biais d’appels au don, la communication auprès d’un réseau de maraîchers, l’animation d’ateliers low-tech… 

Recommanderais-tu le Programme Transformation ?

Pour moi ça a été un vrai virage parce que ça m’a permis de prendre conscience de beaucoup d’enjeux, de prendre confiance en moi et en l’avenir et d’enfoncer les portes pour faire bouger les choses.

 

Promotion Transformation #7 - Juliette

Juliette Hamelin

 Fondatrice de Philigrane et consultante en management

Peux-tu nous présenter le Programme Transformation en une phrase ?

Le programme Transformation permet de saisir les enjeux du 21e siècle par le partage de connaissances de chercheur.se.s tels que Virginie Raisson-Victor, Loïc Blondiaux , François Gemenne et l’inspiration d’entrepreneurs faiseurs comme Thomas Landrain du Just On Giant Lab ou Eva Sadoun de Lita.co.

 

Que retiens-tu de ta participation au Programme Transformation #7 ? 

D'une part, la connexion avec un écosystème nourrissant, de l'autre la rencontre de personnes inspirantes et accueillantes et finalement l’alignement de mon projet professionnel. 

 

Quelle thématique/intervention t’a particulièrement marquée ? Pourquoi ?

J’ai été inspirée par toutes les interventions sans exception. Mais celle qui m’a le plus marquée c’est celle de la très regrettée Naziha Mestaoui qui incarnait totalement le changement que nous voulons voir dans le monde, pour paraphraser Gandhi, avec une authenticité, un enthousiasme, un talent et une audace qui m’ont éblouie. 

Que t’a apporté le Programme d’un point de vue professionnel ? 

Les interventions sur l’intelligence collective et la prise de parole, les activités corporelles, les échanges authentiques m’ont apportée de la confiance en moi au moment où je lançais mon activité professionnelle en tant qu’entrepreneur. Le programme m’a également permis de cheminer vers une nouvelle offre d’accompagnement des entreprises sur la transition durable. 

 

Et d’un point de vue personnel ?  

Le programme est sans doute le plus beau cadeau que je me suis jamais offert, outre celui d’oser la liberté d’entreprendre !

 

Recommanderais-tu le Programme Transformation et pourquoi ? 

Sans hésiter ! Pour toutes les bonnes raisons que j’ai évoquées ci-dessus et parce qu’on a besoin d’élever les niveaux de conscience et de compétence sur la transition durable.